Assemblées Générales
    Procès-verbal de l’Assemblée Générale du 27 janvier 2018   
  25 02 2018  
  SYNDICAT APICOLE DE LA GIRONDE

RUCHERS ECOLES DES SOURCES ET DU PARC BORDELAIS

Procès-verbal de l’Assemblée Générale du 27 janvier 2018


L’Assemblée Générale du Syndicat Apicole de la Gironde et des Ruchers Ecoles s’est tenue le samedi 27 janvier 2018 à 9 h 30 au cinéma Rex de Cestas.

C’est devant une assemblée d’environ 120 personnes que le Président Bernard SIMIAN ouvre la séance par une allocution de bienvenue. Il remercie les participants et en particulier les Ets API DISTRIBUTION présents avec leur matériel ainsi que le GDSA pour la vente des lanières.

Puis il présente l’ordre du jour et fait observer une minute de silence à la mémoire des apiculteurs qui nous ont quittés :
-    Serge SOUBIROU de Saint Médard en Jalles
-    Gérard WITZ de La Teste
-    David PEZAGUET, jeune apiculteur, mari de Christel BONNAFOUX très investie dans les travaux de l’A.S.E. (Abeille Sentinelle de l’Environnement).

La secrétaire Nathalie COULON donne lecture du procès-verbal de l’Assemblée générale de 2017 qui est approuvé à l’unanimité.

RAPPORT MORAL DU PRESIDENT
Bernard SIMIAN attire l’attention des participants sur les principaux faits qui ont marqué l’année 2017.

-    Récoltes : assez faibles sur l’ensemble du territoire ; le gel du 27 avril qui a endommagé les floraisons d’acacia et de bourdaine, suivi de deux mois de canicule en sont principalement la cause. La récolte nationale 2017 devrait se situer aux alentours de 10 000 tonnes

-    Frelon asiatique : on note pour certains secteurs une diminution de sa présence consécutive à un piégeage de printemps efficace et à la destruction des nids par les perchistes bénévoles du GDSA. Un article paru dans une revue apicole annonçait la prise en charge par l’Etat de la destruction des nids suite aux promesses faites par Ségolène Royal au Congrès de Clermont-Ferrand en octobre 2016. Il s’agit bien d’une fausse information qui a semé le trouble dans la profession. Cet hyménoptère est toujours classé en catégorie 2 et aucune aide financière directe ne peut être espérée.

-    Aethina Tumida : aux dernières nouvelles (30 novembre), la commission italienne aurait réduit le périmètre de sécurité ; le petit coléoptère semble rester dans la zone de Calabre.

-    Néonicotinoïdes : lors de la conférence de presse de l’UNAF du 19 octobre dernier, le public a découvert deux nouveaux produits à base de sulfoxaflor venant d’être homologués : le Transform et le Closer.

-    Le dossier du glyphosate est repassé le 27 novembre au niveau européen à la table des négociations. La proposition est le maintien de cette molécule durant encore 5 ans au lieu de 15. La France, qui est opposée à cette décision, souhaite l’interdire d’ici 3 ans.

-    La varroase : on voit arriver sur le marché trois nouveaux produits sans prescriptions vétérinaires ; il s’agit de l’Oxuvar, du Varromed et de Polyvar. Méfiance sur l’arrivée de ces nouveaux produits.

-    Colloques :
§ - le Congrès de la FNOSAD qui s’est tenu à Rennes a été une réussite en particulier par les exposés sur les pesticides
§ - le Congrès APIMONDIA qui a eu lieu à Istanbul en Turquie a fait l’objet d’échanges fructueux sur le réchauffement climatique ainsi que sur l’adultération des cires.

-    FARNA : La Fédération Apicole de la Région Nouvelle Aquitaine a vu le jour par le dépôt de ses statuts ainsi que par la composition d’un bureau

-    ITSAP : Institut Technique Scientifique de l’Apiculture et de la Pollinisation
Par un communiqué de presse du 15 janvier 2018, l’UNAF attire l’attention des apiculteurs sur les difficultés de gestion que connaît cet organisme. Ce texte peut être consulté sur le site du Syndicat

-    APIcité : l’UNAF a lancé en décembre 2016 le label national APIcité à but non lucratif pour les communes qui aiment, protègent et défendent les abeilles. Deux communes de Gironde ont obtenu ce label : Nérigean et Ludon-Médoc

-    Marché du miel : On assiste à de grosses disparités dans les prix proposés pouvant aller de moins de 2 € le kg (miel chinois) jusqu’à 9 et 10 €.

En terminant son rapport, le Président demande aux apiculteurs de rester vigilants et remercie les acteurs du Conseil d’Administration pour leur participation.

COMPTE RENDU D’ACTIVITE par la Secrétaire
Nathalie COULON fait état des principales activités auxquelles les membres du Bureau ont participé.

COMPTE RENDU d’ACTIVITE du RUCHER ECOLE par Raymond SAUNIER

Les cours de formation de l’année 2017 ont fait l’objet de deux sessions en alternance de la mi-février à la fin octobre suivis avec assiduité par une cinquantaine de stagiaires. Ils se sont achevés par la visite chez notre collègue Serge ARNOULD qui a eu l’amabilité de nous recevoir, faisant ainsi découvrir son entreprise en pleine extraction de miel de callune. Merci pour cet accueil.

Nos trois ruchers, forts d’une trentaine de ruches, permettent aux stagiaires de suivre l’évolution des colonies.

Au cours de l’année, le rucher école a reçu plusieurs groupes scolaires mais a regretté de ne pouvoir satisfaire toutes les demandes.


La journée « Portes ouvertes – Fête de l’Abeille et du Miel » de début juin a connu un vif succès, agrémentée de nombreux stands présentant les produits de la ruche ou encore des plantes mellifères. Le repas champêtre organisé par la famille PELLET a permis de servir plus de 80 participants qui ont beaucoup apprécié.

A signaler la mise en place par la Municipalité d’un local de 15 m2 permettant le rangement du matériel ; l’aide de la commune est un atout précieux pour notre rucher école.

Le rucher école poursuit son aide auprès des nouveaux apiculteurs en mettant à leur disposition 6 extracteurs qu’ils peuvent utiliser à tour de rôle.

COMPTE RENDU FINANCIER par Bernard SIMIAN
Il en résulte une situation financière saine dont le bilan est très légèrement positif.
Rapport des vérificateurs des comptes : Mme DAYRES et M. SAINT-MARC accordent quitus aux deux trésorières : Chantal CHATEIGNER pour le Syndicat et Michelle SAUNIER pour le rucher école.
Le rapport financier est adopté à l’unanimité et les vérificateurs des comptes sont renouvelés dans leur mandat.

ELECTION DU TIERS SORTANT
Ne se représentent pas : Nicolas GOT-BRIA et Robert ROCHETEAU. Bernard BARRAUD est démissionnaire.
Se représentent Jeanne BRUNET, Jean-Claude CAZAUBON, Alain GARCIA, Annie PELLET et Michelle SAUNIER qui sont réélus.
Corine OLIVA et Claude CABANA remplacent ceux qui ne se représentent pas et Laurent LADOUCETTE, déjà coopté, occupera le poste de Bernard BARRAUD.

ASSURANCES RUCHES : le Président fait observer qu’il y a eu peu de sinistres en 2017. Le Syndicat a assuré 7125 ruches soit 293 de plus qu’en 2016.

RAPPEL DU CALCUL DES IMPOTS pour les produits apicoles par Alain MUR.

PRESENTATION D’UN NOUVEAU FABRICANT D’HYDROMEL, Jordi SARPOULET, qui fait la présentation de ses produits agrémentée d’une dégustation. Merci à lui.

Les Présidents Bernard SIMIAN et Raymond SAUNIER remercient la Municipalité et son maire Pierre DUCOUT pour l’aide apportée à nos installations.

L’Assemblée générale se termine vers 12 h 15 par un vin d’honneur en présence de Pierre     DUCOUT, Maire de Cestas, suivi d’un repas au restaurant Le Trinquet, avec une loterie d’une belle dotation offerte entre autres par Api Distribution et divers donateurs. Nous les en remercions vivement.


Bernard SIMIAN,                        Raymond SAUNIER,
Président du S.A.G.                        Président des R.E.


Nathalie COULON,
Secrétaire adjointe

 
    Assemblée Générale du 28 janvier 2017   
  17 02 2017  
  L’Assemblée Générale du SAG et des Ruchers école s’est tenue le samedi 28 janvier 2017 à 9h30 au cinéma Rex de Cestas. C’est devant une assemblée de plus de 100 adhérents que le Président Bernard Simian ouvre la séance en remerciant les personnes présentes par une allocution de bienvenue.  Point fait par le président  sur les statuts du Syndicat refaits l’année dernière, validés par l’ensemble de l’assemblée générale extraordinaire. Remis à la Mairie de Cestas, au Tribunal de Grande Instance de Bordeaux, ils sont maintenant enregistrés et validés.

L’ordre du jour est énuméré avec un dossier préparé par deux de nos administrateurs sur la fiscalité, sujet qui préoccupe les apiculteurs et peu abordé par nos instances nationales à ce jour.
Le SAGA est excusé. Nous remercions les Etablissements API Distribution de leur présence ainsi que le GDSA pour la vente des lanières.

Nous observons une minute de silence à la mémoire de ceux qui nous ont quittés cette année :
. Monsieur Jean Lestage, apiculteur à Lacanau, ancien trésorier de la FASO (devenue FARA) et qui a été durant de nombreuses années responsable des assurances
 . Monsieur Jean Bordage, apiculteur sur le Bassin d’Arcachon longtemps agent sanitaire qui s’était spécialisé dans l’élevage des reines
et Monsieur Raoul Gauffre, ancien Président du  Syndicat Méridional de Toulouse et membre du CA de l’UNAF.

•    PV compte du rendu de l’AG de 2016 extraordinaire et ordinaire présenté en lecture par Nathalie Coulon secrétaire adjointe
Le PV est approuvé à l’unanimité par l’assemblée.

•    Rapport moral fait par le président Bernard Simian pour l’année 2016. Année très compliquée, météo désastreuse, récolte irrégulière. Il fait état d’une apiculture en pleine mutation sanitaire, administrative et fiscale.

Le rapport est approuvé à l’unanimité par l’assemblée. Remerciements aux membres du Bureau pour leur travail.

•    Rapport d’activité du Syndicat, énumération de toutes ses activités.

•    Compte rendu d’activités du Rucher Ecole par Raymond Saunier qui excuse Valérie Breton,  pour son absence.

•    Un nouveau local  destiné au stockage du matériel est prévu dans le rucher N° 2 qui sera prochainement mis en place par la municipalité.

•    Rapport sur le marché du miel par un communiqué de Jordan Brunet, Etablissements Michaud, lu par Bernard Simian puis Raymond Saunier fait une analyse détaillée sur le marché au niveau mondial.
 
. Compte rendu financier présenté par Bernard Simian pour le syndicat et les ruchers école. Une situation saine pour laquelle les vérificateurs aux comptes, Mme Dayres et M. Saint-Marc ont demandé à l’assistance d’accorder le quitus à Chantal Chateigner la trésorière. Rapport financier approuvé à l’unanimité par l’assemblée.

•    Les vérificateurs aux comptes sont renouvelés dans leur mandat.

•    Election du tiers sortant : Bernard Barraud, Emile Espuna, Alain Mur, René Pellet, Catherine Barreaud et Raymond Saunier. Rémy Bousseau ne se représente pas et Thierry Olivier, élève du RE de l’année dernière, se présente au  conseil d’administration. Ces candidats sont élus à l’unanimité.

•    Fiscalité Apicole présenté par Alain Mur et Nicolas Got-Bria

Travail de recherche auprès du Centre des Impôts et de la Chambre d’Agriculture qui a permis à nos collègues de présenter un travail clair et explicite avec des exemples concrets.   L’assemblée a été attentive aux propos tenus pour cette fiscalité. Nous les remercions pour leur travail conséquent et leurs précisions.

•    FARA assurances : Bernard Simian dresse  le bilan des sinistres de l’année écoulée qui se sont soldés par un R/C de 12%.

•    Le président Bernard Simian tient à remercier la  gent féminine du syndicat pour son travail de trésorerie et secrétariat et particulièrement  Michelle Saunier  qui assure la gestion des ruchers écoles et celle du site informatique d’une main de maître.
Le dernier point de l’ordre du jour est une présentation  apicole photographique sur le Laos par Nicolas Got-Bria.
L’Assemblée Générale se termine vers 12h15 avec un vin d’honneur offert par la Municipalité de Cestas suivi d’un repas  au Trinquet de Cestas, avec une loterie d’une belle dotation offerte entre autres par les Etablissements API Distribution et l’Atelier du Miel.

Bernard Simian                                                                                  Nathalie Coulon
Président du SAG                                                                                    Secrétaire-adjointe
                      
         

 
    PV des ASSEMBLEES GENERALES EXTRAORDINAIRE ET ORDINAIRE du 30 janvier 2016   
  23 02 2016  
 
SYNDICAT APICOLE DE LA GIRONDE
                                    RUCHERS ECOLES DES SOURCES ET DU PARC BORDELAIS
              PV des ASSEMBLEES GENERALES EXTRAORDINAIRE ET ORDINAIRE du 30 janvier 2016


Samedi 30 janvier a eu lieu l’Assemblée Générale du SAG et des RE rassemblant environ 100 personnes dans la salle du cinéma Rex de Cestas.
Cette réunion était précédée d’une assemblée générale extraordinaire portant sur la refonte des statuts du syndicat.

AG  EXTRAORDINAIRE
Les anciens statuts du SAG dataient de 1962, une refonte était nécessaire. Ce projet de réactualisation, porté par Alain MUR administrateur du syndicat, a été validé par le CA du Syndicat en novembre dernier. Après présentation et lecture par Bernard Simian, il est soumis à l’approbation de l’assemblée qui vote le texte à l’unanimité.

 AG ORDINAIRE
Raymond Saunier présente à l’assemblée le nouveau bureau élu en février 2015 : Bernard Simian, le nouveau président du SAG, la trésorière Chantal Chateigner et la secrétaire Catherine Barreaud. Bernard Simian prend la parole et fait un historique du SAG depuis sa création, non sans avoir rendu un vibrant hommage à Raymond Saunier et fait une rétrospective de ses 50 ans d’implication  au service de l’apiculture depuis 1966 : fonctions de secrétaire puis de président durant 17 ans, sans qui nous n’aurions pas ce merveilleux outil de travail dans le cadre exceptionnel où se situe le Rucher Ecole de Cestas. Il le remercie au nom de tous les  apiculteurs pour ce travail syndical et pédagogique sans relâche.
Puis le président accueille et remercie les participants avant de présenter les invités d’honneur qui sont  M. Henri Clément, porte parole de l’UNAF, et Mme Valérie Breton, vétérinaire de la Section Apicole Régionale d’Aquitaine. Sont également présents : M. Wielezynski Président du SAGA, M. Barnier représentant le GAL ainsi que les Ets Api-Distribution que nous remercions pour leur participation et leur générosité. Le GDSA est représenté par la vétérinaire Myriam Labécot-Chauvière et son président Daniel Gergouil, pour la vente des lanières varroas, pièges à frelons et bombes insecticides. Sont excusés M. Bernard SAUBOT des Ets Michaud ainsi que M. le Maire-Conseiller Départemental de Cestas retenu par ailleurs.
La secrétaire Catherine Barreaud procède à la lecture du PV de l’AG de 2015 qui est approuvé à l’unanimité, et fait un état du rapport d’activités du syndicat et des ruchers-écoles de l’année écoulée, activités riches et bien remplies.

Rapport moral du Président

 Après avoir rendu hommage à ceux qui nous ont quittés en 2015, notamment à Mme Lafon ex-secrétaire du syndicat, Messieurs Rouquette et Mary membres éminents de l’UNAF, une minute de silence est observée.
     Le président fait état des récoltes dans le département qui furent assez correctes dans l’ensemble. La canicule s’étant prolongée en juillet a compromis l’espoir de bonnes miellées sur la bourdaine, l’érica et la callune. En conclusion, le printemps a sauvé la récolte 2015 et il incite les apiculteurs à commercialiser leurs miels au détail en se référant à l’article rédigé par le CA de l’UNAF en décembre dernier dans la revue « Abeilles et Fleurs ».
    Le rapport moral se centre sur les pesticides avec la déception des apiculteurs sur le vote des sénateurs : les 6 sénateurs de la Gironde ayant rejeté l’amendement sur les néonicotinoïdes, le syndicat leur a adressé un courrier de mécontentement. Il est rappelé que la France est la troisième utilisatrice de pesticides au monde. Bernard Simian salue les victoires de l’UNAF sur le cruiser et le protéus. Il insiste sur le fait que le Plan Apicole Durable proposé par le ministre n’est pas à la hauteur des attentes de la profession et que ce ministre n’est pas crédible en faisant allusion à son intervention lors du Congrès d’Agen où les apiculteurs ont été bafoués sur le sujet du frelon  asiatique, frelon faisant toujours autant de dégâts et dont la présence est de plus en plus accentuée ; il incite à faire  un piégeage rigoureux quelles que soient les méthodes, mais en préservant l’environnement.
    Le sujet des traitements anti-varroas est abordé : le MASQ  et le Hopguard à base de houblon : écologique et biologique - sortie prévue en 2017. Pour la déclaration des ruchers,  il est précisé à l’auditoire que la saisie « télé-ruchers » est bloquée jusqu’à l’automne pour raison d’harmonisation européenne. En attendant, le SAG préconise une déclaration papier. Une information de remise en route sera indiquée sur notre site sag33.com .
    La régionalisation apicole : des contacts sont en cours avec l’ensemble des syndicats apicoles de la grande région Aquitaine. Cette initiative de cohésion et d’unité va nous permettre d’être entendus et reconnus  par les autorités. Le président est favorable à cette régionalisation et espère que les  syndicats contactés répondront favorablement à cet appel. Il en va de l’avenir de tous et de la profession. Nous devons être  unis pour mieux défendre nos intérêts.
    Le SAG – 300 adhérents - a assuré en 2015, 7374 ruches  à la FARA soit 686 de plus qu’en 2014. La FARA et ses 25719 ruches a connu une année relativement calme, peu de sinistres. Le syndicat a enregistré un vol sur 5 ruches. Le taux  R/C est de  14% pour 2015. Pour 2016, les taux  de cotisation et d’indemnisation restent inchangés.
    Pour finir, le Président Bernard Simian remercie les membres du Conseil d’Administration  qui s’impliquent pour le bon fonctionnement du syndicat et du rucher école car sans eux, l’activité  ne serait pas ce qu’elle est.

Intervention de  Raymond Saunier

    En 2015, le Rucher Ecole a accueilli une trentaine d’apiculteurs néophytes, et suite à l’affluence des demandes d’inscription pour 2016, deux groupes seront constitués et participeront une semaine sur deux à une formation plus soutenue. Le rucher école aide les débutants par le prêt de matériels moyennant une caution. Le rucher-école suit actuellement une dizaine de ruchers pédagogiques, dont le suivi est assuré par les membres du CA.  Un nouveau local sera construit pour abriter le matériel du rucher  N°2. Un complément de plantation de tilleuls a été réalisé. La fête du Miel et de l’Abeille aura lieu le 4 juin 2016.

Trésorerie
    Le bilan financier présenté par la trésorière sortante Marie-Françoise Bousseau, fait état pour l’exercice 2015 d’un solde négatif de 36,91€ pour le syndicat et d’un bilan positif de 3146,61 € pour les ruchers-écoles.
     Les vérificateurs aux comptes Mme Dayres et M. Saint Marc, ont donné quitus à la trésorière
pour la bonne gestion de ces deux entités. Le bilan financier est adopté à l’unanimité par l´Assemblée.          

Tiers sortant
    Le président rappelle qu’un tiers doit être renouvelé tous les ans. Marie-Françoise Bousseau et Philippe Richard ne souhaitent pas se représenter. Sont réélus les administrateurs sortants : Chantal Chateigner, Nathalie Coulon, Bernard Oyasson, Serge Pendic, Bernard Simian. Sont élus : Jill Goodenough, Nicolas Got-Bria, Jean-Yves Trouilhé. Un mot de bienvenue est exprimé aux nouveaux élus par le Président. Merci à eux.

Intervention de Valérie Breton
    Mme Valérie Breton, vétérinaire, fait état de la Nouvelle Gouvernance Sanitaire et de ses missions : Rôle sanitaire régional - Améliorer la santé du cheptel apicole - Aides - Elaboration d’un plan d’intervention en cas de crise sanitaire. Site : gdsaquitaine.fr
    Valérie Breton fait un exposé sur la varroase, une des causes de la mortalité des abeilles en France avec une étude et résultat de 20 apiculteurs de la région Aquitaine. La vétérinaire nous met en garde contre l’invasion du petit coléoptère Aethina Tumida et nous demande une certaine vigilance en nous présentant le piège Bett Lebaster.

Intervention d’Henri Clément
    Henri Clément prend la parole pour signaler qu’aujourd’hui  30% des mortalités d’abeilles sont entre autres dues aux pesticides contre 5% il ya 30 ans. L’UNAF sur le plan sanitaire préconise une formation sanitaire de tous les apiculteurs. Il met l’accent sur le désengagement de l’Etat et le double langage de nos autorités, et que les commissions et réunions se déroulent à un rythme effréné avec une multiplication de dossiers. Il ajoute que la structuration de l’apiculture voulue par notre ministre est vouée à un fiasco total, principalement pour les jeunes en cours d’installation. Henri Clément rappelle les dangers de néonicotinoïdes et salue les victoires de l’UNAF sur cruiser et protéus. Il rappelle que l’UNAF soutient la commission de Bruxelles sur l’interdiction des néonicotinoïdes dans les 2 ans à venir. M. Clément nous fait part de la probable fiscalité apicole en projet pour 2017 avec disparition du forfait mais rien n’est à ce jour décidé. Il nous fait part également des futurs projets de l’UNAF dans les années à venir et nous donne rendez-vous fin octobre au congrès de Clermont-Ferrand où certains membres de notre syndicat seront présents.

    Le temps s’écoulant à vive allure, le président remercie les intervenants et les apiculteurs présents et les invite à un vin d’honneur offert par la municipalité de Cestas. Les discussions se poursuivent autour d’une bonne table servie au Restaurant Le Trinquet à Cestas où une soixantaine de personnes ont partagé dans  la convivialité un repas chaleureux animé par le tirage d’une tombola gratuite qui a doté chacun d’un lot.  Les généreux donateurs en ont été remerciés.
    Une ovation est adressée à Marie-Françoise Bousseau pour ses 27 ans de participation active au Syndicat Apicole de la Gironde, avec la remise par Henri Clément du superbe livre « Les Routes du Miel ».

  Le Président,  Bernard Simian                                 La secrétaire,   Catherine Barreaud                                                                                                                                                                         
 
 

 
    Compte rendu de l´Assemblée Générale du 31 Janvier 2015   
  25 03 2015  
 

SYNDICAT APICOLE DE LA GIRONDE

RUCHERS ECOLES DES SOURCES ET DU PARC BORDELAIS

Compte rendu de l´Assemblée Générale du 31 Janvier 2015

Samedi 31 janvier 2015 a eu lieu l´Assemblée Générale rassemblant environ 120 personnes dans la salle du cinéma Rex à Cestas.


Le Président Raymond SAUNIER accueille et remercie les participants de leur présence ainsi que les intervenants :

  • Valérie BRETON Docteur vétérinaire

  • Didier ROBERT (frelon asiatique).

Félix GIL de l´UNAF, le Président du GDSA Daniel GERGOUIL ainsi que Bernard SAUBOT des Ets MICHAUD sont excusés.

Sont également invités et présents les Présidents des syndicats voisins Frédéric WIELEZINSKY pour le SAGA et Jérôme SILVESTRINI pour le GAL ainsi que les Ets API DISTRIBUTION.

RAPPORT MORAL DU PRESIDENT

Dans son rapport moral, le Président indique ce qu´a été l´apiculture en 2014 dont l´état continue de se dégrader. On se trouve dans la situation où il n´y a plus de miel à vendre car les stocks sont épuisés.

La météo froide et pluvieuse n´a fait qu´accentuer ce phénomène ainsi que les autres causes pérennes que sont pour notre région, les pesticides, le varroa et le frelon asiatique.

Toutes les miellées d´acacia, de bourdaine, de tournesol et de bruyère ont été en général faibles ; seule la miellée tardive de callune a permis une petite récolte et aux colonies de faire leurs provisions.

L´année 2014 a été également favorable aux essaimages pas toujours de bonne qualité mais qui auront encore affaibli les colonies.

Les pesticides se portent toujours bien malgré l´interdiction de l´usage des néonicotinoïdes par l´Agence Sanitaire européenne pour une durée de deux ans depuis le 1° décembre 2013 sur les espèces mellifères (colza, tournesol, maïs, coton). Mais malheureusement de nouvelles molécules bénéficient d´une AMM ce qui rend la tâche des experts chargés des tests d´évaluation toujours plus difficile.

Le frelon asiatique, présent dans presque toutes les régions françaises, continue de mobiliser les apiculteurs dans la lutte par le piégeage et la destruction des nids. On notera le peu d´empressement des pouvoirs publics pour aider les apiculteurs dans ce domaine.

La présence de varroa reste préoccupante et l´arrivée en France du cynips du châtaignier l´est également d´autant que le Ministère de l´Agriculture vient de déclasser cet hyménoptère d´insecte nuisible de catégorie 1 en catégorie 2. L´élevage du prédateur, le Torymus, restera lui aussi à la charge des organisations apicoles.

RAPPORT d´ACTIVITE

Le nombre de candidats aux cours d´apiculture est toujours en augmentation et nous oblige à créer une liste d´attente pour 2016 malgré l´aménagement de notre nouvelle salle de cours par la Mairie de Cestas.

La déclaration des ruches est une nouvelle fois modifiée. Celle-ci doit être faite annuellement entre le 1° novembre et le 1° mars.

BILAN FINANCIER

Le bilan financier présenté par Marie-Françoise BOUSSEAU fait ressortir, pour l´année 2014, un bilan positif de :

  • 1 017,02 € pour le S.A.G.

  • 824,19 € pour les ruchers écoles.

ELECTIONS

 Sont réélus les administrateurs sortants : Jeanne BRUNET, Jean-Claude CAZAUBON, Alain GARCIA et Robert ROCHETEAU.

Sont élus : Nathalie COULON, Alain MUR et Annie PELLET.

INTERVENTION DU Docteur Vétérinaire Valérie BRETON

Valérie BRETON fait un exposé concernant Aethina Tumida, petit coléoptère arrivé en Italie (Calabre et Sicile) en 2014.

Elle présente d´une manière très précise en images tous les aspects techniques de l´évolution de ce coléoptère depuis octobre 2014. A ce jour 56 foyers positifs ont été localisés. Des mesures de protection ont été prises avec définition d´une zone de protection de 20 km et d´une zone de surveillance dans un rayon de 100 km. Cette région est aussi une zone d´élevage qui fournit des essaims à certains pays voisins tels la France ou l´Allemagne. Actuellement, on peut se poser la question de savoir si, sur les 440 essaims sur cadres importés en 2014 de Sicile dans le Puy-de-Dôme, certains ne seraient pas infestés. D´autres départements sont également concernés.

Ce nouveau coléoptère, s´il s´installe en Europe et en particulier en France, constituerait un nouveau coup dur pour notre apiculture. Malheureusement cela peut aussi arriver rapidement par l´importation de fruits (oranges par exemple). Nous devons rester très vigilants et sachons aussi que ce petit coléoptère est classé nuisible de catégorie 1.

Merci à Valérie pour ce brillant exposé, très complet,+ qui a permis de bien attirer l´attention de tous les apiculteurs présents.

INTERVENTION de Didier ROBERT

Didier ROBERT présente une réalisation sous forme de piège électrique permettant de lutter contre le frelon asiatique et de protéger une ruche, voire une production fruitière. C´est un piège sélectif mobile qui peut être placé soit à côté des ruches soit derrière les ruches et qui a la configuration d´une harpe électrique. Il s´agit encore d´un prototype que nous allons tester dans l´un de nos ruchers durant l´été 2015.

Pour plus de précisions, consulter le site : www.apiprotection.eu

LE SYNDICAT et l´UNAF

En fin d´assemblée générale, le Président Raymond SAUNIER cite les principaux travaux de l´UNAF ainsi que les relations avec l´ITSAP et les travaux des commissions auxquelles ses membres participent régulièrement.

CONCLUSION

En conclusion, le Président remercie les intervenants ainsi que les apiculteurs présents et précise qu´il y aura, au cours de l´année 2015, un renouvellement complet du Bureau (président, secrétaire et trésorier).

Un vin d´honneur offert par la Municipalité clôture cette Assemblée Générale.

Une soixantaine de personnes participe au repas amical servi par les cuisines municipales. Au cours de celui-ci, le Maire de Cestas Pierre DUCOUT rend visite à l´assemblée pour la féliciter et la remercier pour ses actions au service de l´apiculture.

Raymond SAUNIER,

Président du S.A.G. et des R.E.

 

 
SYNDICAT APICOLE de la GIRONDE - Ruchers Ecoles des Sources et du Parc Bordelais - 132 Chemin des Sources 33610 CESTAS - Tel: 06 79 10 96 10
66379 visites et 103295 pages vues.

 
© ID33